Projet A_Main_Le_V : Une « fabrique pédagogique » inter-universitaire



Ce projet engage une action structurante et fédératrice de la communauté d’acteurs de la COMUE Léonard de Vinci autour de la modernisation des dispositifs d’apprentissage dans l’enseignement supérieur.

L’objectif est de conduire une démarche collective d’accompagnement et de soutien à la pédagogie inter-universitaire, à travers la création d’un réseau de référents pédagogiques :

– partage d’expériences

– mutualisation de ressources

– renforcement et spécialisation de l’accompagnement des enseignants et enseignants-chercheurs

– mise en synergie des travaux de recherche

– déploiement de nouveaux espaces physiques d’apprentissage

 

3 Questions à … Florent Jabouille, enseignant-chercheur, Vice-président délégué pédagogie et réussite étudiant de l’Université de Poitiers.

1/ Comment le projet A_Main_Le V a t’-il évolué ?

Le projet A_Main_Le V propose de mettre en place une série d’actions collectives pour produire et documenter des processus d’innovation pédagogique à partir de différents lieux d’innovation et de deux nouvelles actions. Nous travaillons actuellement sur la réalisation d’un guide d’analyse et d’une plateforme numérique.

2/ Quelles sont vos attentes et vos perspectives ?

Grâce à l’état des lieux réalisé au sein de chaque établissement de la COMUE UCLdV nous souhaitons diffuser l’esprit du Learning Lab et développer de nouveaux outils numériques tel que la plateforme pour se former, s’informer, travailler, communiquer, se documenter, partager … Par ailleurs chacun peut également s’approprier le guide d’analyse permettant l’état des lieux et le considérer(en l’état ou non) comme un élément de base de pilotage (base d’un tableau de bord pour une amélioration continue).

3 /Un indicateur de la réussite du projet : l’adhésion des établissements de la COMUE UCLdV au Learning Lab Network (réseau d’espaces d’apprentissage), qu’en est-il ?

Le learning Lab Network est un jeune réseau d’écoles, d’universités et de centres de formation fédérant les acteurs de la formation et de l’éducation qui cherchent à métamorphoser leurs pratiques pédagogiques. La COMUE UCLdV souhaite devenir membre de ce réseau afin de disposer de nouveaux espaces dans lesquels l’expérience numérique est utilisée au meilleur de son potentiel. Le réseau des Learning-Labs se constitue de façon informelle avec des passionnés dans le but de partager des pratiques, des chartes, des outillages pédagogiques, des logiciels, des usages numériques, des méthodes, des cahiers des charges, des protocoles d’intervention. Il regroupe des acteurs variés où les nouvelles modalités pédagogiques numériques s’inventent dans ces lieux en pleine construction. Les avantages pour les établissements universitaires membres de la COMUE UCLdV seraient d’intégrer cette communauté de pratiques et de partage en terme d’innovation pédagogique. Nous pourrions alors pour nos projets bénéficier du label Learning LAB network qui est un label de qualité, très attractif pour motiver nos équipes internes mais aussi de reconnaissance par les professionnels externes.

 

Le point sur le « Guide d’analyse » avec Jeanne-Maud Jarthon, conseillère pédagogique au CRIIP (Centre de Ressources d’ingénierie et d’Initiatives Pédagogiques)

1/ Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le « Guide d’analyse » ?

Notre travail collaboratif entre les établissements membres de l’Université Confédérale Léonard de Vinci a débuté fin 2016. Nous dressons un état des lieux des différents espaces d’apprentissage et dispositifs liés à la pédagogie qui existent au sein des universités afin d’établir une cartographie et d’échanger les informations et les bonnes pratiques. Ce projet permettra d’accélérer le développement, d’améliorer les dispositifs de formation, d’échanger et d’étendre certaines initiatives aux autres établissements de la COMUE dans une logique de réseau, de mettre en place un réseau d’espaces d’apprentissage qui repose sur des valeurs communes et des objectifs partagés.

2/ Quelle est votre méthode de travail ?

Le réseau, est composé des ingénieurs pédagogiques du CRIIP (Université de Poitiers), avec l’aide des ingénieurs de l’INSA de Tours, d’Orléans ainsi que l’équipe de Limoges. Ensemble, nous avons construit un outil d’analyse avec des indicateurs pertinents et transversaux à toutes les universités de la COMUE UCLdV. Nous sommes actuellement en train de dresser l’état des lieux grâce au guide d’analyse qui s’articule autour de 5 thématiques communes à chaque établissement :  l’accompagnement des transformations pédagogiques, la recherche dans les pratiques d’enseignement, les espaces physiques d’apprentissage, la formation des enseignants du supérieur, les ressources matérielles, documentaires et logicielles modernes = de quoi dispose-t-on pour favoriser le développement. Le travail devrait s’achever fin mai.

3/ Quel est votre objectif final ?

On ne souhaite pas uniformiser les choses mais savoir ce qui se fait, ce qui existe, ce qui est pertinent ou non dans les différentes universités. Ce guide d’analyse nous permettra d’entrer dans une logique d’amélioration, d’échanger nos bonnes pratiques.

 

Le point sur la plateforme numérique avec Eloïse Joyeux, Ingénieure en technologies de la formation à l’ISAE-ENSMA

1/ Une Plateforme numérique a été créée au sein du projet A_Main_Le_V, pouvez-vous nous en dire plus ?

Le projet de Plateforme collaborative consiste à répondre à différents besoins communs afin de participer à la diffusion du projet à l’échelle de la COMUE UCLdV. La plateforme (maintenue et hébergée par l’Université de Limoges) est accessible via : https://humhub.unilim.fr.

Cette plateforme devrait permettre la gestion d’une communauté en rassemblant et en réunissant les membres du réseaux A_MAIN_LE_V tout en leur fournissant de manière simplifiée des espaces de travail et des espaces d’information.

La plateforme se présente sous forme d’un réseau social privé de type « Facebook » et a pour vocation l’échange de pratiques pédagogiques innovantes, le partage de veilles technologiques et pédagogiques, la promotion des évènements du réseau et des espaces numériques dédiés aux groupes de travail spécifiques. C’est un endroit de discussion ouvert à toute personne souhaitant suivre l’actualité du réseau.

2 /Au niveau du fonctionnement, quel est l’objectif de l’outil ?

Au niveau du fonctionnement, la plateforme rassemble une communauté de pratiques ayant pour but de faciliter les échanges et le suivi des différents projets. La structure et l’organisation du réseau repose sur des valeurs communes à différents réseaux existants :  le LearningLab Network (réseau national des LearningLabs) et le réseau PENSERA (Pédagogie de l’ENseignement Supérieur en Rhône-Alpes). La plateforme est destinée à favoriser une diffusion horizontale des pratiques innovantes avec différents partenaires. L’objectif est de construire un réseau qui regroupe les services d’appui pédagogiques des différents établissements membres de la COMUE UCLdV. Le bon fonctionnement de la plateforme tient à la participation régulière de tous les membres.

3 /Perspectives ?

Comme énoncé précédemment, nous souhaiterions intégrer le réseau national des LearningLabs au nom du réseau A_MAIN_LE_V afin de diffuser nos actions de recherche locales à l’échelle nationale et mutualiser nos efforts dans une direction commune de diffusion de pratiques pédagogiques innovantes.


Qu’est-ce qu’un LearningLab ? Exemple d’une mise en place à l’ISAE-ENSMA

L’ISAE-ENSMA a inscrit au cœur de sa stratégie le développement d’une politique d’innovation pédagogique et d’adaptation de ses méthodes d’enseignement, notamment en matière de production de ressources numériques.

Afin de faciliter l’expérimentation de nouvelles pratiques pédagogiques, l’ISAE-ENSMA s’est doté d’un Learning Lab : un espace flexible et évolutif facilitant les rencontres et les échanges entre les enseignants, les étudiants et la cellule TICE. Ce lieu a pour vocation d’inciter le développement et la mise en pratique de nouvelles compétences. À travers un équipement performant et un accompagnement à la prise en main de ce dernier, le Learning Lab permet de se familiariser et de s’approprier les méthodes pédagogiques actives, ainsi que d’appréhender l’impact des technologies et la transformation des espaces physiques d’apprentissage.

La dimension transformante de ce projet repose sur l’évolution du paradigme pédagogique classique au profit d’un apprentissage davantage centré sur les apprenants et exigeant de ces derniers un engagement fort. Le lieu se doit donc d’accompagner les nouveaux scénarios pédagogiques et être adapté au développement des pédagogies actives. L’objectif principal est de couvrir des usages aussi différents que les espaces spatio-temporels les accueillant. Du matériel mobile et adaptable vient compléter l’écosystème numérique mis en place grâce à l’introduction d’une classe mobile et de la plateforme d’enseignement numérique. L’espace doit donc répondre aux différents besoins jalonnant les parcours d’apprentissage : travail individuel / collectif ; transmission / appropriation ; temps formels / informels ; … favorisant de ce fait la pensée critique, la créativité, les compétences sociales et le travail en autonomie.

 

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 91 00