La ComUE UCLdV et ses établissements membres construisent ensemble le prochain contrat de site


Le 30 novembre, l’Université Confédérale Léonard de Vinci, présidée par Loïc Vaillant, organisait dans les locaux de l’ENSMA un séminaire avec ses trois membres fondateurs : les universités de Limoges, de Poitiers et l’École Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique, ISAE-ENSMA.

L’objectif de cette journée : préparer le prochain contrat de site et valider la « feuille de route » de la ComUE UCLdV.

Lors de la séance d’ouverture Loïc Vaillant a rappelé, le rôle de la ComUE UCLdV, « une ComUE de coopération dont l’idée est d’articuler les stratégies des établissements », soulignant l’importance du travail en réseau pour ancrer la ComUE UCLdV au sein du territoire Nord Aquitain. « Il faut inventer des façons de fonctionner, créer des rapprochements de groupes thématiques et tisser des liens avec nos partenaires économiques et les collectivités. Nous avons des projets forts, il faut arriver à les porter, à les finaliser », a-t-il ajouté. L’ambition était partagée par les présidents des Universités de Poitiers, Yves Jean ; Limoges, Alain Célérier et du directeur de l’ISAE-ENSMA, Roland Fortunier. « Nous devons construire ensemble une ComUE de coopération qui fonctionne sur la base d’un projet commun » a souligné Roland Fortunier. Alain Célérier a réaffirmé la nécessité de mettre rapidement en œuvre des actions concrètes afin de redonner un coup d’accélérateur à la ComUE, « on peut aller plus loin, créer des interactions Poitiers-Limoges, démarrer des projets visibles ». Pour Yves Jean, attaché au système de coopération, il faut travailler le contrat de site afin qu’il soit ambitieux, réaliste et opérationnel.

La feuille de route conforte l’ensemble des missions de la ComUE UCLdV. Elles ont été réaffirmées lors de ce séminaire qui a permis de travailler sur des thématiques prioritaires.

Les points forts retenus et à renforcer

  • Construire une ComUE de coordination et de coopération et offrir aux établissements qui la compose un espace d’échanges et de travail pour porter des projets qui nécessitent une taille critique qu’aucun des établissements ne pourrait avoir seul. Ainsi la ComUE Léonard de Vinci portera des projets structurants et répondra à des appels d’offres locaux, nationaux et européens. Il est important de se regrouper pour répondre ensemble et avec succès aux appels à projets qu’ils soient régionaux ou nationaux.

Notre ComUE de coordination et de coopération est au service d’un projet partagé, construit autour de cinq axes stratégiques que nous souhaitons développer sur la durée du contrat. L’offre de formation, les innovations et la formation tout au long de la vie sont au cœur de notre projet.

  • Une politique de formation coordonnée et innovante, faisant de la formation tout au long de la vie un axe fort. Il s’agit concrètement de coordonner l’offre de formation pour offrir aux étudiants des formations couvrant tous les champs disciplinaires, en favorisant les innovations pédagogiques (Open Badges, développer de nouvelles formes de pédagogie en s’appuyant sur le numérique (projet AMAINLEVE), fabrication en commun de Boocs et de Moocs …)
  • Des écoles doctorales communes qui contribuent à une structuration de la politique de recherche. Notre recherche doit également être mieux structurée pour répondre aux défis de demain. La construction d’écoles doctorales communes en cours de finalisation nous aidera dans ce travail de structuration.
  • Des partenariats internationaux, nationaux et locaux contribuant au renforcement de l’attractivité et au rayonnement du Nord Aquitain. La ComUE a un rôle majeur à jouer dans le développement des partenariats. Renforcer l’attractivité, contribuer au rayonnement du Nord Aquitain est notre vocation première et répond aux attentes des établissements de taille moyenne qui doivent se réunir pour exister au plan local, national et international.
  • Une politique numérique structurante au service de l’innovation pédagogique. Le numérique est un enjeu majeur pour nos universités et nos écoles. La ComUE doit être le lieu du travail en commun, de la mutualisation des outils et du développement d’innovations pédagogiques. La politique numérique est souvent lourde à porter pour un établissement isolé. Aborder ces questions dans un espace élargi est une nécessité pour assurer le succès de nos actions dans ce domaine.
  • Une politique déclinée sur des actions concrètes pour répondre aux grands enjeux sociétaux. Notre établissement veut également contribuer au développement de la vie de campus et répondre aux grands enjeux sociétaux. Le développement durable, l’égalité femmes/hommes, la lutte contre toutes les formes de harcèlement, l’amélioration du bien-être au travail concernent tous les établissements de la ComUE, membres fondateurs comme partenaires. La ComUE dans son rôle de coordonnateur peut aider chacun à bâtir des actions porteuses des valeurs que nous souhaitons promouvoir.

Les prochaines étapes

Ce projet ne pourra être mis en œuvre que si nous disposons d’une structure agile, avec des instances dont les compétences seront clairement définies et qui offriront une place centrale à l’ensemble des membres et partenaires de la ComUE.

La ComUE envisage donc une autre mode de gouvernance « une gouvernance nouvelle, efficiente et réactive ». Pour bâtir une ComUE de coopération et de coordination, nous avons besoin d’une gouvernance adaptée à la réalité de notre projet et de notre fonctionnement. Il nous faut une ComUE agile et réactive qui puisse prendre rapidement les décisions nécessaires au pilotage et à la conduite des projets. Cette instance exécutive ou Board doit pouvoir réunir chaque semaine les représentants des établissements fondateurs ainsi que le président et les vice-présidents de la ComUE. Au côté du Board, il est nécessaire de disposer d’un conseil des membres qui aura pour mission d’approuver les orientations stratégiques, de voter le budget et le compte de résultats ainsi que les conditions générales d’emplois et de recrutement du personnel ou encore la participation de la ComUE à des filiales ou autres organismes. Pour accompagner la ComUE dans l’élaboration de sa politique stratégique et la construction de sa feuille de route, il est nécessaire d’être accompagné par un conseil d’orientation. Ce conseil sera chargé de faire des recommandations sur la stratégie et la trajectoire de la ComUE, de proposer des actions au Board, de suivre la mise en œuvre de la feuille de route et de proposer, dans le cadre d’une démarche qualité, des axes d’amélioration dans le domaine de la formation et de la recherche.

La ComUE Léonard de Vinci, qui a pour vocation de regrouper et de structurer le paysage de l’enseignement supérieur dans le territoire Nord Aquitain prévoit également un renforcement des liens d’autres établissements d’enseignement supérieur du Limousin, du Poitou et de la Charente relevant du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ou d’autres ministères (culture, agriculture). L’objectif clairement affiché est de faire de ce territoire Nord Aquitain la capitale de l’éducation comme l’a rappelé le ministre de l’éducation nationale lors de sa visite à l’ESENESR le 11 décembre 2017. Cette ambition s’illustre d’ores et déjà par la convention de partenariat signée entre notre ComUE et l’ESENESR le 19 décembre 2017. Nous poursuivrons nos collaborations avec les acteurs locaux de l’éducation nationale, notamment Canopé et le CNED dont les sièges sociaux se trouvent sur le site du futuroscope, mais également les écoles d’ingénieurs, dont celle de Limoges, les écoles d’art… « Il faut être dans une logique d’élargissement » a rappelé Yves Jean, Président de l’Université de Poitiers. « La ComUe doit être porteuse de choses concrètes, c’est un acteur territorial qui fait le maillage du territoire », elle souhaite développer des partenariats avec le monde socio-économique et les partenaires institutionnels (Région Nouvelle Aquitaine, agglomération de Poitiers et de Limoges ) car « La réussite d’un projet ne peut être durable que si elle est collective et partagée » (Didier Court).

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 91 00