Effet de la TEmpérature sur des Détritivores – TED


Ce projet serait sous la direction de : M. Pierre GREVE

Unité de recherche : EBI – Équipe « Écologie Évolution Symbiose »

École doctorale : CEGA « Théodore Monod »

Intitulé du sujet :

Effet de la TEmpérature sur des Détritivores – TED

Effect of TEmperature on Detritus feeders – TED

Co-directrice : Mme Isabelle MARCADE

Début de thèse : à partir du 1er octobre 2021

Présentation du sujet :
Les isopodes terrestres ou cloportes sont des macro-détritivores de la faune du sol qui jouent un rôle primordial dans le recyclage de la matière organique. Le réchauffement climatique, observée dans le cadre des changements globaux, pourrait à terme avoir un impact sévère sur leurs statuts symbiotiques (présence bactéries féminisantes Wolbachia) et leurs performances bioénergétiques mitochondriales. Mitochondries et Wolbachia sont deux composantes sensibles à la température, qui partagent la même localisation cytosolique et héritabilité maternelle et qui sont impliquées dans des voies métaboliques communes. Cette association durable entre les deux partenaires entraîne une situation de coévolution adaptative dans laquelle les stratégies évolutives de l’un répondent aux stratégies de l’autre.
L’objectif de la thèse est de mesurer l’impact de l’augmentation de la température sur les capacités métaboliques de ces animaux, d’un point de vue moléculaire, physiologique et génétique. Ainsi, les capacités bioénergétiques des individus seront mesurées à 20°C et à 30°C à travers leurs propriétés mitochondriales en prenant en compte le sexe, l’âge et la présence ou non de souches de Wolbachia. Nous rechercherons les conséquences induites sur les performances physiologiques des individus (taux de croissance, de survie, de reproduction et de consommation) et l’impact sur leur activité détritivore.

Terrestrial isopods or pill bugs are macro-detritivores of the soil fauna that play a primary role in the recycling of organic matter. Global warming, observed in the context of global changes, could eventually have a severe impact on their symbiotic status (presence of Wolbachia feminizing bacteria) and their mitochondrial bioenergy performance. Mitochondria and Wolbachia are two temperature-sensitive components that share the same cytosolic localization and maternal heritability and are involved in common metabolic pathways. This sustainable association between the two partners leads to a situation of adaptive co-evolution in which the evolutionary strategies of one respond to the strategies of the other.
The objective of the thesis is to measure the impact of temperature increase on the metabolic capacities of these animals, from a molecular, physiological and genetic point of view. Thus, the bioenergetic capacities of individuals will be measured at 20°C and 30°C through their mitochondrial properties considering sex, age and the presence of Wolbachia. We will investigate the consequences induced on the physiological performance of individuals (growth, survival, reproduction and consumption rates) and the impact on their detritivore activity.

Descriptif détaillé du sujet : ici

Pour plus d’informations et pour candidater jusqu’au 3 mai 2021,
merci de contacter




ED CEGA 
Théodore Monod