Rôle du stress oxydant dans le processus d’infection d’amibes libres par « Legionella pneumophila »


Ce projet serait sous la direction de : M. Ascel SAMBA LOUAKA

Unité de recherche : EBI – Équipe « Microbiologie De l’Eau »

Ecole doctorale : CEGA « Théodore Monod »

Intitulé du sujet :

Rôle du stress oxydant dans le processus d’infection d’amibes libres par « Legionella pneumophila« 

Co-directeur : M. Romain VILLEGER

Début de thèse : à partir du 1er octobre 2021

Présentation du sujet :
Legionella pneumophila est une bactérie intracellulaire facultative qui prolifère dans des sources d’eau chaudes. L. pneumophila se développe principalement à l’intérieur d’un protozoaire : les amibes libres, alors que celles-ci sont censées les digérer par phagocytose. L. pneumophila a développé des stratégies lui permettant d’échapper aux défenses de l’hôte amibe, notamment la phagocytose, et de détourner le métabolisme de l’amibe à son avantage. Des résultats obtenus au laboratoire ont montré que l’infection de l’amibe A. castellanii par L. pneumophila entraînait une modification de l’expression de protéines de l’hôte impliquées dans les voies métaboliques de l’amibe, et suggérant notamment l’implication de systèmes de défenses liés au stress oxydant. Cependant, ces mécanismes sont peu décrits chez les amibes. L’objectif de ce projet est de poursuivre nos investigations sur les conséquences de l’infection bactérienne sur la physiologie de l’amibe. Il nous permettra de comprendre comment la bactérie détourne les fonctions métaboliques de l’hôte, notamment celles liées au stress oxydant, à son avantage pour se multiplier.

Descriptif détaillé du sujet : ici

Pour plus d’informations et pour candidater jusqu’au 3 mai 2021,
merci de contacter




ED CEGA 
Théodore Monod