Prix de l’innovation environnementale et développement durable, To Bee Hornet To Bee



 

ComUE UCLdV :  Bonjour, pouvez-vous nous expliquer votre projet To Bee Hornet To Bee, sa naissance … Comment avez-vous eu l’idée ?

L’équipe To Bee Hornet To Bee* :   Le projet « To Bee Hornet… to Bee » s’inscrit dans le cadre du concours iGEM (International Genetically Engineered Machine). Ce concours organisé par le MIT demande à des étudiants d’identifier une problématique dans différents domaines possibles (environnement, médecine, recherche fondamentale…) et d’y proposer une solution par la biologie de synthèse. 

Nous nous sommes intéressés à ce concours dans le cadre de notre 2e année de Master, pour lequelle nous devons faire de la gestion de projet. Pour cela, ce concours était parfait car il nous permettait de toucher à tous les domaines de la gestion de projet : recherches scientifiques, recherche de fond, communication, recherche de sponsors, vulgarisation, gestion d’équipe, …
L’objectif de ce projet est de proposer une solution au problème du frelon asiatique. En effet, comme vous le savez probablement, le frelon asiatique est une espèce invasive particulièrement destructrice pour les abeilles et l’écosystème. Cependant, les méthodes de lutte actuelles le sont tout autant : le piégeage intensif est très peu efficace et touche de nombreuses autres espèces essentielles à l’écosystème. Cela est notamment dû au fait que l’appât utilisé pour le piégeage est à base de sirop sucré. Notre projet consiste donc à remplacer les appâts alimentaires actuels pour des molécules issues de phéromones spécifiques du frelon asiatique. Cela afin de limiter l’impact catastrophique qu’a ce piégeage intensif sur les autres espèces du milieu. Ces molécules seraient alors produites par biologie de synthèse.

Vous pouvez retrouver toutes nos informations sur le site du projet : to-bee-hornet-to-bee.fr

L’idée du projet est venue en discutant entre nous, chacun a proposé une ou plusieurs thématiques en septembre 2018, et nous avons fini par sélectionner le frelon asiatique sur différents critères. Il était théoriquement réalisable, le champ d’étude ne paraissait pas encore investigué, nous voulions un projet en lien avec l’écologie, le sujet parle à beaucoup de gens..

ComUE UCLdV : Comment avez-vous connu le dispositif PÉPITE et dans quelle mesure le site de Poitiers vous a aidé dans le développement de votre projet ?

L’équipe To Bee Hornet To Bee : En discussion avec Michel Guérin de la Fondation Poitiers Université, il nous a orienté vers le PÉPITE Poitiers, afin de valider plusieurs compétences développées lors du projet (recherche de financements, écriture de business plan, gestion de projets…) à l’aide du double-diplôme « Etudiant-entrepreneur ».

Par la suite, nous nous sommes interrogés sur la possibilité de créer notre propre activité de production, via la biologie de synthèse. En parallèle de cela, nous avions également une autre idée en train de se développer ; la création d’un labo collaboratif sur Poitiers.
Pour ces deux idées, les différentes formation qu’a pu nous apporter le PÉPITE de Poitiers nous serons grandement utiles pour la suite. L’équipe du PÉPITE nous a également apporté différents contacts, ainsi que la possibilité de participer aux Concours CreaVienne et PÉPITE.

ComUE UCLdV : Quels conseil donneriez-vous à d’autres étudiants qui souhaitent devenir entrepreneurs ?

L’équipe To Bee Hornet To Bee : Le conseil que tout le monde pourra leur donner est tout simplement d’y croire, de se lancer et de ne pas avoir peur de l’inconnu ! Forcément, ils sortent de leur zone de confort, mais c’est comme cela que l’on se découvre soi-même ainsi que ses propres capacités.

Un autre conseil pourrait aussi être de s’entourer de personnes compétentes et de personnes qui les soutiennent. Ne pas porter intérêt aux moqueurs autour : si vous réussissez, ils seront les premiers à s’en mordre les doigts, si vous échouez, vous en sortirez grandis tout de même.. et si vous vous vivez un petit échec, re-essayez ; ce n’est pas parce que l’entreprise dont vous attendiez un gros sponsor ou beaucoup de soutien que vous ne trouverez pas mieux ailleurs !

ComUE UCLdV : Vous venez de recevoir le prix PÉPITE dans la catégorie « Prix de l’innovation environnementale et développement durable « , et la suite, comment l’envisagez-vous ?

L’équipe To Bee Hornet To Bee : Tout d’abord, finir le projet frelon, le présenter au jury iGEM à Boston début Novembre. Ensuite, continuer sur notre lancée, créer notre propre activité de production et services en biologie de synthèse. Une fois l’entreprise stabilisée, nous pensons très sérieusement à développer ce projet de laboratoire collaboratif qui nous est cher.


*L’équipe To Bee Hornet To Bee :  Anne-Claire BOISSON, Anaïs CANTEAU, Marin DUTHOIT, Tony HORBACH, Marine LAVAUD.

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 91 00