Portrait de Rémi FARGES, champion du PÉPITE Léonard de Vinci [Projet GAT]



 

 

ComUE UCLdV : Bonjour, pouvez-vous vous présenter brièvement et nous raconter votre parcours ?

Rémi FARGES : Bonjour je m’appelle Rémi FARGES, j’ai 27 ans et je suis ingénieur céramiste. Après une prépa PCSI-PC au Lycée Edmond Perrier de TULLE (19), j’ai intégré l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle (ENSCI) de LIMOGES (87). A la suite de mon diplôme, j’ai eu l’opportunité de travailler deux ans comme ingénieur d’études au laboratoire IRCER. Cela m’a permis d’acquérir de l’expérience dans le domaine des matériaux mais également sur les techniques de caractérisations. A la fin de mon contrat, j’ai décidé de présenter mon projet à l’incubateur de l’AVRUL (Agence pour la Valorisation de la Recherche Universitaire du Limousin). Cette structure permet d’accompagner les porteurs de projet dans leur démarche de création d’entreprise en apportant des outils indispensables (conseils / formations / financements). En parallèle j’ai fait la demande pour obtenir le statut étudiant entrepreneur et intégrer le PÉPITE Léonard de Vinci.

ComUE UCLdV : Pouvez-vous nous expliquer votre projet GAT, sa naissance… Comment avez-vous eu l’idée ?

Rémi FARGES : Ce projet GAT consiste à développer et commercialiser des revêtements minéraux innovants destinés à la technique routière. Il est nait de quatre constats :

  • le réseau routier français est très sollicité et se dégrade
  • les collectivités territoriales doivent gérer ce réseau tout en disposant d’un budget limité
  • les matériaux routiers sont majoritairement bitumineux donc peu respectueux de l’environnement et difficilement recyclables
  • les centres urbains sont confrontés au phénomène d’ilot de chaleur

Face à ces constats, GAT propose une alternative avec des revêtements minéraux plus soucieux de l’environnement et du confort des usagers.

Ces revêtements sont minéraux donc n’émettent pas de composés organiques volatils dangereux pour la santé et sont réalisés à basses températures. Ils protègent et augmentent la durabilité des chaussées existantes tout en s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire. Ils présentent l’avantage d’être de couleur claire ce qui permet de réduire les coûts d’éclairage public, de limiter le phénomène d’ilot de chaleur et de pouvoir personnaliser sa couleur en fonction de son usage. Enfin ils peuvent être valorisés in-situ pour la réalisation de nouveaux revêtements.

ComUE UCLdV : Comment avez-vous connu le dispositif PÉPITE et dans quelle mesure le site PÉPITE de Limoges vous a aidé dans le développement de votre projet ?

Rémi FARGES : J’ai connu le dispositif PÉPITE par d’autres porteurs de projet. J’ai donc décidé de faire la demande de statut d’étudiant entrepreneur et de m’inscrire au diplôme d’établissement étudiant entrepreneur afin de compléter ma formation. Ce dispositif permet de bénéficier d’un accompagnement complémentaire à celui de l’incubateur et d’échanger avec d’autres porteurs de projet. La participation au concours PÉPITE est un très bon entrainement. C’est l’occasion de restituer l’ensemble de ces connaissances et de se faire connaître.

ComUE UCLdV : Quels conseils donneriez-vous à d’autres étudiants qui souhaitent devenir entrepreneurs ?

Rémi FARGES : Saisissez votre chance ! Vous n’êtes pas seul, il existe des structures qui sont là pour vous accompagner et vous donner les moyens d’avancer. Il faut saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent, croire en son projet et créer son réseau.

ComUE UCLdV : Vous venez de recevoir le prix du Pépite dans la catégorie  « Champion », et la suite, comment l’envisagez-vous ?

 Rémi FARGES : J’envisage de créer l’entreprise GAT d’ici la fin de l’année 2019 et de réaliser des planches de démonstrations afin de commercialiser à compter de mi-2020.

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 91 00