Proposition de thèse : Étude mathématique de l’empreinte chromatographique du Skydrol


L’ED SISMI propose le sujet de thèse suivant :

Intitulé du sujet : Étude mathématique de l’empreinte chromatographique du Skydrol

Ce projet serait sous la direction de Samuel Boissière du laboratoire LMA à l’Université de Poitiers

Co-directeurs renseignés : Pierre-Yves Louis / Christian Richard

Les financements sont : CDD ABC Essais (sur dossier de convention CIFRE)

Le début de la thèse est prévu pour : octobre 2020

Mots clés du sujet : empreinte chromatographique, analyse en composantes principales fonctionnelles, programmation en python

Présentation du sujet : Le projet de thèse s’intitule « Étude mathématique de l’empreinte chromatographique du Skydrol ». La thèse sera dirigée par Samuel Boissière (PR, Université de Poitiers), Pierre-Yves Louis (MCF HDR, Université de Poitiers) et Christian Richard (ABC Essais). Il s’agit d’un sujet de recherche en mathématique fondamentales et appliquées qui met en jeu des méthodes statistiques d’analyse en composantes principales fonctionnelles et des méthodes de minimisation sous contraintes pour étudier les propriétés physico-chimiques d’une huile.

Objectifs : Les objectifs de cette thèse sont de développer la méthode mathématique pour augmenter la précision des résultats et la vitesse de calcul, de programmer l’appareil dans un langage moderne, d’automatiser le procédé d’analyse et de le tester sur des bancs d’essais.

Description du sujet : Le Skydrol est un fluide hydraulique à base d’ester phosphate couramment utilisé en aéronautique. Dans un procédé breveté en 2011, Daniel Pierre-Loti-Viaud, Jean-Paul Richard et Christian Richard ont développé une méthode d’analyse de l’empreinte chromatographique du Skydrol, en se basant sur une méthode mathématique mise au point avec la collaboration de Deheuvels en 1999. Ils ont également construit un appareil mettant en œuvre cette méthode. L’enjeu essentiel de ces travaux est de déterminer avec précision, mais aussi avec rapidité, l’état de dégradation de l’huile en vue de son recyclage, qui est une démarche coûteuse.
Lors de la réalisation de l’empreinte chromatographique du spectre, les pics principaux correspondent aux propriétés générales de l’huile mais ne donnent pas d’information fiable sur son état de dégradation. Pour cela, il faut s’intéresser au bruit du spectre, qui est souvent négligé, et en extraire des données sur l’état de dégradation de l’huile. La méthode proposée se base sur des méthodes d’analyse statistique fonctionnelle.

Compétences acquises à l’issue de la thèse : Analyse des empreintes chromatographiques, statistiques fonctionnelles, minimisation sous contraintes, programmation.

Présentation de l’équipe d’accueil : La doctorante ou le doctorant serait accueilli au Laboratoire de Mathématiques et Applications de l’Université de Poitiers, qui compte une quarantaine d’enseignants-chercheurs en mathématiques fondamentales et appliquées.

Compétences souhaitées pour les candidats : Un master 2 en mathématiques fondamentales et appliquées est requis pour ce poste, avec de préférence de bonnes connaissances en statistiques fonctionnelles et en programmation en langage Python. Des connaissances en chimie et une maîtrise de l’anglais seront appréciées. La candidate ou le candidat devra également être à l’écoute des problématiques industrielles de cette thèse.

Pour plus d’informations et pour candidater, merci de contacter :

Date de dépôt : 06/19/2020 à 21 h 45 min




ED SISMI