Pré-inscriptions formations de spécialisation


PRE-INSCRIPTIONS FORMATIONS DE SPECIALISATION
Pour participer à une formation en distanciel, il faut OBLIGATOIREMENT faire une demande d'autorisation préalable auprès de l'école doctorale

FORMATIONS DISCIPLINAIRES - Séminaires proposés par les laboratoires de rattachement

Les formations spécifiques (ou de spécialisation) DISCIPLINAIRES sont intégralement gérées par les laboratoires sous forme de séminaires ou journées d’étude. Vous devez visiter les sites web des laboratoires pour connaître les dates des séminaires.

CEREGE
CRIEF
GRESCO
MIGRINTER
RURALITES

La fiche annuelle de présence ci-dessous, ou une attestation de présence, est : – à renseigner et à faire signer par les organisateurs à chaque présence lors d’un séminaire – à transmettre à votre ED pour la validation des heures à la fin du cursus doctoral 

Attestation-Cursus_Presence_-Seminaires-des-laboratoires

L’école doctorale de rattachement validera 20 heures maximum de formations spécifiques (ou de spécialisation) DISCIPLINAIRES pour la totalité du cursus doctoral. Les formations spécifiques SHES METHODOLOGIQUES (organisées par l’ED) Les Mercredis de l’ED (organisés par l’ED)

FORMATIONS METHODOLOGIQUES (sous réserve qu'elle soient maintenues en raison de l'évolution de la crise sanitaire)
Toutes les formations en présentiel auront lieu à la MSHS - Campus universitaire - 5, rue Théodore Lefebvre - 86000 Poitiers.

Validation : 5h pour une rédaction d’article et 10h pour une publication d’article

Cette formation s’adresse aux doctorants inscrits en 2ème année de thèse ou plus et souhaitant rédiger un article dans la revue « Actualités ».

Pour rappel : vous devrez obligatoirement présenter un pass sanitaire

Contenu et objectifs de la formation

 

–       Mieux connaître les spécificités et les enjeux de la publication en SHS,

–       Connaître certaines règles de publication,

–       Mieux comprendre les critères d’évaluation des articles scientifiques en SHS.

  

Déroulement de la formation

 

La matinée sera consacrée aux enjeux de la publication, à une présentation du champ des revues de SHS, de leurs exigences et critères de sélection, des normes rédactionnelles.

L’après-midi prendra la forme d’un atelier d’échanges autour de ces critères d’évaluation des revues académiques à partir d’une mise en situation d’évaluation d’articles soumis à comité de rédaction.

Public concerné : Cette formation s’adresse à tous les doctorants de SHS.

Public concerné : Doctorants

Durée de la formation : 10 h

Prérequis : Installation de Powerpoint (licence Université de Poitiers gratuite). Amener une présentation et un poster (si possible) au format ppt ou pptx

Objectifs : Savoir concevoir des visuels (figure, poster, powerpoint) afin de rentre le contenu de la recherche plus lisible et attractif. L’intérêt de cette formation est de voir à la fois les grandes règles de l’utilisation/création de visuels et de savoir comment les réaliser à l’aide de logiciels dédiés. La formation permettra de connaitre les savoirs/savoirs faire :

 

1. Une présentation sur Powerpoint (5 h) :

-Règles graphiques pour mettre en image des messages clairs à transmettre à l’auditoire.

-Utiliser les outils graphiques et les tableaux pour soutenir son idée.

-Concevoir des animations, des transitions claires, sobres et pertinentes.

-Utiliser les masques de diapositives pour gérer des présentations longues (soutenance de thèse)

 

2. Un poster sur Powerpoint (2 h)

-Structurer et sélectionner le contenu

-Valoriser son travail pour améliorer la présentation/les explications lors de la session de présentation

-Choisir le style, polices, contrastes…

 

3. Modifier/créer une image pour l’insérer dans une figure, une présentation ou un poster (3 h)

-Utiliser des images de qualité (améliorer le contraste, gérer la résolution, les formats d’enregistrements…)

-Créer des représentations schématiques de qualité (dessin vectoriel sur ppt et sur Inkscape)

 

 

Contenu de la formation :

 

§  La publication scientifique en SHS à l’heure du numérique

§  Présence numérique et réseaux sociaux de chercheurs

§  Les Archives Ouvertes aujourd’hui

§  Les dispositifs de publication à l’UP (UPThèses, Upétille)

§  Les Archives Ouvertes à l’UP

§  Ce que change la loi « République numérique »

« Formation aux logiciels ALCESTE / IRAMUTEQ »

 Intervenante : Stéphanie NETTO, MCF en Sciences de l’Éducation (depuis sept. 2012)

Composante recherche : Laboratoire TECHNE

Composante pédagogique : ESPE Académie de Poitiers (site de la Charente)

Courriel : stephanie.netto@univ-poitiers

 

Première demi-journée :

 

Apporter et discuter plusieurs apports théoriques, méthodologiques et épistémologiques sur 2 logiciels : ALCESTE (logiciel payant) et IRAMUTEQ logiciel libre). Il s’agit de logiciels d’analyse automatisée de discours conçus, à l’origine par des universitaires toulousains.

 

Descriptif : Présentation de 2 logiciels avec quelques éléments d’histoire sur leurs conceptions. Exposé (sous forme interactive) : du vocabulaire associé à ces logiciels, de la méthodologie spécifique, de quelques aspects liés à l’originalité et aux limites

de ces logiciels. Apprendre à formater un corpus texte (données qualitatives) / un corpus questionnaire (données quantitatives) pour que ces logiciels puissent correctement analyser les données ciblées par les personnes qui veulent s’en servir.

 

La seconde demi-journée (dans la suite logique de la précédente) :

 

Phase très pratique, avec manipulation de corpus texte / questionnaire.

 

Descriptif : Utilisation de corpus pour montrer la problématique, les personnes interviewées/enquêtées, les données collectées. Explication des données obtenues par ALCESTE, pour les lier aux données collectées. De même avec IRAMUTEQ… Car, ces 2 logiciels ont des processus de fonctionnement différents et ils proposent des outils d’analyse de données différents. Je peux aussi partir de corpus des personnes mais il faudrait qu’ils aient été correctement conçus.

Un temps de travail est prévu avant chaque temps de formation, avec des outils de type : forum de discussion, sondage en ligne.

Pré-requis : se munir d’un ordinateur portable et avoir téléchargé au préalable le logiciel « R ».

Vous munir d’un ordinateur (fonctionnel) sur lequel aura été installé au préalable le logiciel libre IRAMUTEQ.
Détails pour l’installer ici : http://iramuteq.org/telechargement

Si vous rencontrez un problème,  contacter Mme Stéphanie Netto par mail :

Pour s’assurer que ce logiciel est « fonctionnel » sur vos ordinateurs, il faut aller dans Iramuteq / Préférences ou si ce n’es pas ce chemin depuis votre système d’exploitation, a minima vous devez touver la fenêtre : Paramètres (cf. Capture d’écran) puis clic sur « Vérifier » (l’installation) pour avoir la fenêtre : « OK » (cf. Capture d’écran).

Première demi-journée :

 Apporter et discuter plusieurs apports théoriques, méthodologiques et épistémologiques sur 2 logiciels : ALCESTE (logiciel payant) et IRAMUTEQ logiciel libre). Il s’agit de logiciels d’analyse automatisée de discours conçus, à l’origine par des universitaires toulousains.

 

Descriptif : Présentation de 2 logiciels avec quelques éléments d’histoire sur leurs conceptions. Exposé (sous forme interactive) : du vocabulaire associé à ces logiciels, de la méthodologie spécifique, de quelques aspects liés à l’originalité et aux limites

de ces logiciels. Apprendre à formater un corpus texte (données qualitatives) / un corpus questionnaire (données quantitatives) pour que ces logiciels puissent correctement analyser les données ciblées par les personnes qui veulent s’en servir.

 

La seconde demi-journée (dans la suite logique de la précédente) :

 Phase très pratique, avec manipulation de corpus texte / questionnaire.

 Descriptif : Utilisation de corpus pour montrer la problématique, les personnes interviewées/enquêtées, les données collectées. Explication des données obtenues par ALCESTE, pour les lier aux données collectées. De même avec IRAMUTEQ… Car, ces 2 logiciels ont des processus de fonctionnement différents et ils proposent des outils d’analyse de données différents. Je peux aussi partir de corpus des personnes mais il faudrait qu’ils aient été correctement conçus.

Un temps de travail est prévu avant chaque temps de formation, avec des outils de type : forum de discussion, sondage en ligne.

Contenu de la formation :

Les appels à communiquer à des congrès augmentent. Y participer est devenu un passage obligé du cursus de doctorant, souvent sollicité en outre pour présenter ses travaux à des séminaires et tables rondes. Pour réussir cet exercice, il lui est indispensable de maîtriser quelques pratiques, techniques et codes. La solidité d’une recherche ne saurait, en effet, suffire à elle-même dans son expression orale en un temps déterminé et dans l’échange qui s’ensuit. Il en va de même pour sa publication dans des actes et ouvrages collectifs, dont la prolifération met en cause l’existence même des périodiques. Il importe également de se familiariser avec quelques règles administratives et institutionnelles qui président à l’organisation de ces manifestations, essentielles dans notre métier.

 

Contenu de la formation :

La réflexivité en tant que processus d’intellection et de retour sur sa propre pratique intéresse tous les champs de savoirs, les disciplines et les méthodologies. A partir d’une approche ancrée dans les arts (littératures, peinture, cinéma, art contemporain), ce séminaire se propose de redonner des contours théoriques à cette notion, d’en préciser des formes pratiques dans les œuvres et les discours des créateurs (et notamment de distinguer la notion de termes voisins qui entretiennent cependant avec elle un coefficient significatif de différence comme la spécularité, la reprise, la réécriture, le méta, la trans ou l’inter-textualité), et de s’intéresser aux phénomènes de réception, chez les lecteurs et les spectateurs de discours et d’œuvres éminemment conscients de leurs propres procédés. Ce séminaire est l’occasion de débattre avec les doctorants de l’application de ces notions à leur propre domaine de recherche. Il s’appuie notamment sur des études de cas plus volontiers empruntés au domaine du cinéma, en raison de notre commune condition de spectateurs.

 Contenu de la formation :

Pour un doctorant, la rédaction de la thèse est un moment particulier et souvent redouté. Rédiger un texte aussi complexe et long met en effet en jeu de nombreux mécanismes psychologiques – cognitifs et affectifs – que le doctorant doit parvenir à gérer.

Pour cela, il doit mettre en œuvre des stratégies d’écriture qui lui permettent de transmettre au mieux ses intentions et objectifs de communication. Dans ce cadre, mon intervention présentera les stratégies et processus cognitifs impliqués dans la rédaction de textes et des questions liées à la gestion des affects et des émotions des rédacteurs.

L’intervention sera réalisée en deux temps :

·         la 1ère partie présentera les idées et concepts clés les enjeux cognitifs et affectifs de la rédaction ;

·         la 2ème sera basée sur des exemples de rédactions et fera travailler les doctorants sur des questions clés liées à la gestion de l’anxiété et aux grandes phases de rédaction que sont la planification des contenus, la formulation, et la révision du texte. Il s’agira de faire réfléchir les doctorants à leurs propres stratégies d’écriture pour leur permettre d’améliorer leur pratique de rédacteur. 

Contenu de la formation :

 L’objectif du séminaire est de présenter les principales méthodes descriptives d’analyse de données à des chercheurs n’ayant pas une grande expérience et pratique des méthodes quantitatives. L’accent sera mis sur les objectifs et les principes de ces analyses et sur les stratégies d’analyse qui peuvent être mises en place pour aborder les analyses quantitatives. Les principales étapes et les principaux indicateurs de ces analyses, leurs intérêts ainsi que leurs limites seront présentés à l’aide de cas et d’exemples.

Connaître et savoir trouver les ressources documentaires à disposition des doctorant·e·s en SHES : les ressources proposées par le SCD (papier et ressources en ligne) et quelques ressources importantes disponibles en libre accès (Open Edition, Isidore, etc.).

Contenu de la formation :

Apprendre à s’insérer très vite dans plusieurs communautés (locale, disciplinaire, scientifique générale) : maîtriser les codes, connaître les bonnes personnes et en être connu, participer aux échanges formels et informels…
Être connu et reconnu alors qu’on a peu ou pas publié : valoriser tout ce qui peut l’être
Développer son employabilité pour construire sa carrière comme chercheur et/ou expert : rendre visible son parcours, ses activités, ses compétences

Contenu de la formation

Rappeler les bases des statistiques (descriptives et inférentielles) et d’expliquer comment utiliser le logiciel gratuit R pour réaliser différentes analyses statistiques et pour produire des graphiques.

Cette formation étant une initiation aux statistiques et au logiciel R, Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances mathématiques préalables. Il est fortement recommandé de venir avec un ordinateur pour suivre cette formation.